Serge Vilain, Philippe Lefrancq et Frédéric Merten devant le showroom Ahooga

Le pôle de financement public soutient l’économie innovante et la mobilité durable

 

Bruxelles, le 20 février 2017. finance.brussels/Groupe SRIB a accordé 130.000 euros à la start-up bruxelloise Ahooga, spécialisée en vélo pliable électrique, afin de soutenir le développement de ses principales activités. L’intervention du pôle de financement public contribue notamment à l’essor de l’économie innovante régionale et d’une mobilité douce, conviviale, respectueuse de l’environnement, pratique et locale dans sa conception.

Fondée en juillet 2015 par Philippe Lefrancq et Frédéric Mertens, l’entreprise bruxelloise Ahooga conçoit deux vélos (Ahooga bike et Ahooga e-bike) ainsi que de nombreux accessoires pratiques et design qui répondent aux préoccupations des personnes qui hésitent encore à utiliser le vélo au quotidien, et des citadins et péri-urbains qui souhaitent une mobilité fluide, vivante et agréable.

Nouvelle arrivée sur le marché des vélos pliables, la marque bruxelloise Ahooga entend se différencier de la concurrence en privilégiant la légèreté (cadre en aluminium), le design soigné et la personnalisation (215 coloris). En effet, disponible en version  classique  dite « musculaire » (10kg) ou électrique (13kg, avec batterie et moteur, 50 à 70km d’autonomie), les vélos se plient en 10 secondes, facilitant ainsi la multi-modalité. Sans charnière dans le cadre, assurant une rigidité, une stabilité et une fiabilité similaires à celles d’un vélo classique, le vélo électrique Ahooga coûte environ 2.000 euros et est garanti 5 ans.

Les vélos sont conçus à Bruxelles, en favorisant au maximum l’utilisation de matériaux locaux. Ils sont produits en partenariat avec une famille belge localisée en Hongrie.  La fin du processus d’assemblage et la customisation sont réalisées à Bruxelles. Les promoteurs ont le rêve d’un jour rapatrier l’ensemble de l’activité en Belgique.

Porteuse d’une vision, la jeune entreprise bruxelloise contribue à rendre la ville plus agréable à vivre en offrant une société de mobilité douce abordable, pratique, simple et locale dans sa conception.

« Le vélo est une des clés de la ville de demain, tant en termes d’amélioration de la qualité de vie, que de la mobilité, que du bien-être des citoyens, tout en générant des retombées économiques au niveau locale », explique Philippe Lefrancq, co-fondateur d’Ahooga. Et de confier : « Animés par des modèles qui ont fait leur preuve dans d’autres contrées (Danemark, Pays Bas…) ou encore les travaux de l’urbaniste Charles Montgomery (auteur du best-seller « Happy City », NDLR), nous sommes convaincus que le secret des villes les plus heureuses réside dans des déplacements agréables ».

A l’heure actuelle, le réseau de distribution consiste en un magasin propre situé à Uccle, rue du Doyenné, et un réseau de distributeurs. Ahooga travaille directement avec des revendeurs locaux et le réseau compte aujourd’hui 21 magasins en Belgique : 5 à Bruxelles (dont le showroom), 1 à Waterloo, 1 à Genval, 1 à Liège, 1 à Louvain, 1 à Lot , 1 à Hasselt, 1 à Gand, 1 à Bruges, 1 à Oostende, 1 à Aartselaar, 5 à Anvers, 1 à Raeren (frontière allemande).

Hors de nos frontières, le réseau regroupe 14 magasins en Europe : 2 à Amsterdam, 1 à Den Haag, 1 à Eindhoven, 1 à Rotterdam,  1 à Berlin, 1 au Luxembourg, 5 magasins en Suisse dont 1 à Genève et 1 à Lausanne, 1 à Milan et 1 à Barcelone.

Le vélo représente un potentiel important de croissance à Bruxelles si l’on compare notre situation avec des villes semblables à la nôtre. 500.000 vélos sont vendus chaque année en Belgique dont 141.000 vélos électriques. Le nombre de cyclistes qui arpentent les rues de la Capitale a augmenté de 30% en 2016. Par ailleurs, à ce jour, le vélo électrique joue un grand rôle pour répondre aux objectifs européens ambitieux en termes de réduction de CO2 et santé pour ne citer qu’eux. On peut en outre parler de révolution de l’e-mobilité sur les 10 prochaines années : augmentation soutenue partout dans l’Union Européenne de la demande de vélos à assistance électrique. L’émergence des e-scooters et voitures électriques devrait être également plus répandue dans 10 à 20 ans.

finance.brussels/Groupe SRIB a décidé de soutenir Ahooga, un projet qui rassemble une communauté désireuse de porter des valeurs de « happy city » et du « lifestyle » tout en ayant à cœur le développement d’une économie réelle et durable, en lui octroyant un prêt de 130.000 euros.

« Bien que la concurrence soit présente, le marché du vélo électrique est porteur, avec une croissance forte sur les dernières années. Il est difficile de prédire si les gens seront prêts à payer un peu plus cher pour un produit développé localement et assemblé en Union européenne, voire un jour en Région bruxelloise, mais les promoteurs jouent sur la carte de l’appartenance à une communauté empreinte de valeurs et cela séduit une frange grandissante de la population. Au niveau de l’image, il nous semble important de donner un coup de pouce à cette initiative qui s’inscrit au cœur des préoccupations de notre ville région au niveau économique, mobilité et environnemental », souligne Serge Vilain, Président du Comité de Direction de finance.brussels/Groupe SRIB.

Loin des résultats de vente de la célèbre marque Brompton (UK), actuellement leader sur le marché européen, qui vend environ 40.000 vélos pliables (non électriques) par an, Ahooga, animée par un duo de promoteurs passionnés et complémentaires dans leurs compétences, a vendu 400 vélos en 2016, et a l’objectif ambitieux de tripler ce chiffre en 2017.

 

 


 

Plus d’infos ?

Site web : www.ahooga.bike

Philippe Lefrancq, co-fondateur Ahooga  phil@ahooga.bike 0495/ 900 835

Mélusine Baronian Responsable Communication finance.brussels  m.baronian@srib.be 0477/558 332