COMMUNIQUE DE PRESSE
26.11.2018

 

Le bar rayé de Bruxelles, produit en aquaponie sur les toits du Foodmet à Anderlecht, débarque dans les assiettes en bonne compagnie.

 

La Ferme Abattoir de BIGH, la plus grande ferme urbaine aquaponique suspendue d’Europe, annonce la commercialisation de son poisson, le bar rayé, produit en toute transparence. Les poissons, élevés depuis le mois de mars, sont dès à présent commercialisés. Le bar rayé est déjà disponible dans divers restaurants et magasins de la capitale dont la liste s’allonge tous les jours. http://www.bigh.farm

Originaire d'Amérique du Nord, le bar rayé se distingue par ses belles lignes bleutées, sa chair blanche et ferme et son goût est un doux mélange entre le bar du Chili et la truite.  Élevé en complète harmonie avec l'irrigation des plantes, ce poisson bruxellois est un produit local unique, exceptionnellement frais et de qualité supérieure. Il est disponible entre 350 et 500 grammes, entier, éviscéré, en filets, frais ou fumé.

Inviter le bar de Bruxelles à sa table, c'est l’occasion d'offrir un produit de qualité irréprochable, mais aussi de contribuer à une manière de produire et de consommer qui a du sens : une agriculture urbaine locale, durable, respectueuse de l'environnement et du consommateur. C'est la certitude d'avoir un produit sans antibiotiques ni particules de plastique, on ne peut plus frais, 100% local, qui chemine en direct du producteur vers l'assiette.

 

Nous sommes fiers de pouvoir annoncer de nouvelles collaborations sur la Ferme Abattoir :

Building Integrated GreenHouses, Le Champignon de Bruxelles et ECLO

L’appellation "Ferme Abattoir" regroupe désormais plusieurs projets situés sur le site des Abattoirs d’Anderlecht. Des produits 100% locaux: tomates, poissons et herbes aromatiques par BIGH, champignons exotiques par Le Champignon de Bruxelles et micropousses par ECLO. La Ferme Abattoir propose ainsi une offre très complète pour les commerces bruxellois et la restauration, tel que le groupe Choux de Bruxelles, partenaire de l’événement.

Fondé en 2016, BIGH a pour mission de développer des fermes en appliquant les concepts de l'économie circulaire (réutilisation de chaleur perdue, économie d’eau, capture de C02, biomasse, emploi local, circuits courts et santé alimentaire). Avec une surface cultivable de 4.000 m2, la Ferme Abattoir est la première ferme de BIGH.
Elle produit annuellement plus de 30 tonnes de bars rayés, 16 tonnes de tomates cerise et 170.000 pots d’herbes aromatiques. Les jardins extérieurs cultivés avec l’aide de l’économie sociale permettent d’y ajouter des fruits et légumes de saison. www.bigh.farm

Le Champignon de Bruxelles c’est l’union de la sagesse du Japon et du folklore Belge : la fusion du shiitaké et de la bière ! L’ambition de cette jeune coopérative?
Revaloriser des tonnes de drèches de brasserie pour produire des champignons. Située dans les Caves de Cureghem (sur le site abattoir), la production peut s’élever jusqu’à 4 tonnes de shiitaké, maitake, nameko et eryngii par mois. Un véritable hochepot d’agriculture urbaine, d’économie circulaire et de saveurs exotiques ! www.lechampignondebruxelles.be

ECLO, c'est une ferme verticale au cœur de Bruxelles où sont cultivées 15 variétés de micropousses ! Riches en nutriments, colorées et savoureuses, elles sont produites 365 jours par an dans les Caves de Cureghem.
Idéalement situées, elles profitent de la chaleur et du CO2 émis par l'activité du Champignon de Bruxelles. www.eclo.be

 

 

«Tout à fait innovante, l’entreprise BIGH présente une démarche économique claire en maîtrisant totalement la chaîne de production, en passant par le principe du circuit court, en proposant des produits locaux pour privilégier la qualité, la fraîcheur et les saveurs authentiques. Le bar de Bruxelles en est une nouvelle illustration. En investissant 500.000 euros (sous forme mixte, capital et prêt convertible) finance.brussels illustre tout à la fois la nécessité de soutenir des projets audacieux et innovants, et également sa volonté de participer au développement de l’économie circulaire régionale, une pertinente alternative comme essor économique équilibré et prospère au service du développement humain et de la qualité de vie de tous les Bruxellois», précise Pierre Hermant, Président du comité de direction de finance.brussels