Réalisation du projet immobilier MIDI A1 : « 30 nouveaux logements moyens dans le cadre du Plan Régional du Logement »

Bruxelles, mercredi 6 mars 2019. finance.brussels par l’entremise de sa filiale SFAR, a livré à la Commune de Saint-Gilles, en présence de la SLRB, un immeuble de 30 appartements moyens passifs locatifs,  comprenant 16 parkings, au cœur du quartier en rénovation de la gare du midi. La construction de ces nouveaux logements en bordure de voirie, s’inscrit dans le cadre du Plan Régional du Logement mis en place par le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale. Une démarche architecturale globale a donné lieu à un ensemble urbanistique moderne et éco-responsable. Diminuer les factures d’énergie des ménages locataires et favoriser le bien-être restent plus que jamais des priorités des pouvoirs publics.  

Situé sur le territoire de la Commune de Saint-Gilles, à l’angle de la rue de Mérode et de la rue Joseph Claes, dans un quartier à forte densité à proximité de zones mixtes, des transports en commun et de nombreux commerces et activités, le projet « Midi A1 » est un immeuble de 30 logements moyens passifs locatifs : 24 appartements d’une à trois chambres, dont deux pour personnes à mobilité réduite (PMR), et 6 studios. Le bâtiment dispose de 16 emplacements de stationnement en sous-sol et divers espaces communs (local poussettes, local vélo…).

La gestion énergétique a fait l’objet d’une approche globale et interdisciplinaire qui a contribué à rationaliser le projet tant en ce qui concerne la structure et les techniques, que les choix architecturaux. En raison de l’orientation Sud des deux façades à rue, les jeux de volumes permettent l’ombrage successif des logements et instaurent un langage architectural contemporain. La volumétrie de la façade a été ainsi modelée en alternant des terrasses et des volumes « pare-soleil ». De plus, la diversité des matériaux utilisés en façade apporte une richesse à l’ensemble du projet tant sur le plan de la durabilité, de la solidité que sur le plan esthétique tout en requérant un minimum d’entretien. Chaque appartement apparaît comme une unité particulière au sein d’un tout cohérent et unifiant. La qualité des aménagements des espaces privatifs et communs, tant intérieurs qu’extérieurs, la recherche de la lumière naturelle et le confort sont également au cœur du projet conçu par le bureau ARCHIWIND.

La prise en charge de la maîtrise d'ouvrage du projet a été confiée à finance.brussels par l’entremise de sa filiale SFAR. Les terrains sont des propriétés de la Régie foncière de la Région de Bruxelles-Capitale et la gestion des logements est déléguée à la Commune de Saint-Gilles.

« Il y a plusieurs années, la Région bruxelloise avait en effet demandé à finance.brussels, bien que ce ne soit pas son activité principale, de participer à la mise en œuvre de son Plan Régional du Logement. Le pôle de financement régional public avait répondu présent et mis son expertise financière au service de cet enjeu si important », précise Etienne-Jean Noël, représentant de finance.brussels au sein de SFAR.

Pour rappel, aux côtés de la SLRB et du Fonds du Logement, finance.brussels est l’un des trois opérateurs publics actuellement en charge de l’exécution du Plan Régional du Logement. 

Pour ce qui est de la performance environnementale, le projet répond donc aux normes du standard passif : isolation thermique renforcée, fenêtres de grande qualité et triple vitrage super isolant, deux chaudières gaz à condensation (production d’eau chaude), mise en place de persiennes et de stores extérieurs pour éviter les surchauffes en été, suppression des ponts thermiques et isolation par l'extérieur, étanchéité à l’air, ventilation double flux avec récupération de chaleur et utilisation de l’énergie solaire comme système complémentaire notamment (E 48 et E 64 et K 16, la réglementation imposant : Emax = 70 et Kmax = 40).

30 familles peuvent bénéficier dès à présent d’un logement moyen de type passif qui consommera 10 fois moins d’énergie qu’un logement classique.

« C’est en travaillant ensemble, secteur public, promoteurs et groupes privés, milieux associatifs notamment, que nous pouvons faire évoluer des projets d’envergure tel que Midi A1. Dans cette optique, finance.brussels participe activement à l’objectif du gouvernement visant à rendre le logement plus accessible aux Bruxellois. Que ce soit du logement social ou moyen, l’invest bruxellois conçoit avant tout « un lieu de vie » pour des hommes et des femmes parfois d’horizons et de cultures très divers.
En offrant par ailleurs des espaces de qualité et adaptés – mais aussi de caractère -, la fierté de l’habitant bruxellois est dès lors stimulée pour son propre logement, pour son immeuble ou pour son quartier », conclut Etienne-Jean Noël.