16 juillet 2020 | Catégorie : actus financements

2 millions € pour le fonds Volta Ventures II dédié aux jeunes pousses tech

COMMUNIQUE DE PRESSE 16 juillet 2020

Bruxelles, le 16 juillet 2020. finance&invest.brussels investit 2 millions € dans le fonds Volta Ventures II qui soutient la création et la mise sur le marché de start-ups actives dans le software et l’Internet. L’invest public régional souhaite pallier le manque de financement au démarrage du projet d’une entreprise technologiquement prometteuse. Dans un contexte de relance économique, il importe de compléter la palette des instruments publics financiers existants et de renforcer une offre privée jugée insuffisante. En s’adossant à ce fonds, finance&invest.brussels augmente davantage sa capacité d’action pour soutenir des entreprises dès leurs premiers pas.

Créé fin 2019 et piloté par Frank Maene et Sander Vonk, Volta Ventures II est un fonds de capital-risque spécialisé en financement d’amorçage de start-ups technologiques prometteuses. Succédant à Volta Ventures I qui a été soutenu notamment par Marc Coucke et Michel Akkermans (également partner dans Volta II), il dispose d’un capital de 40,6 millions € – récoltés auprès d’investisseurs publics et privés – auquel s’ajoute aujourd’hui la participation de 2 millions € de finance&invest.brussels. Il vise une vingtaine de sociétés en portefeuille en phase de pré-commercialisation et d’amorçage avec des investissements de 300 000 € à 2 millions €, avec un maximum de 15% du fonds.

Les entreprises soutenues pourront bénéficier d’une équipe multidisciplinaire expérimentée dans les domaines notamment de l’entrepreneuriat technologique, la finance, le recrutement, la stratégie et la gestion de croissance.

Force est de constater qu’il existe peu de fonds d’investissement en « seed capital » en Belgique. Il est dès lors pertinent de soutenir les acteurs privés présents sur ce segment pour développer la scène entrepreneuriale, qui plus est technologique, au niveau belge. Le ticket d’investissement pour accéder à ce nouveau fonds est non négligeable : 250 000 € pour les particuliers, 1 million pour les institutionnels, mais a prouvé le potentiel important du retour sur investissement. Volta s’engage par ailleurs à investir un montant correspondant à 100% de sa participation à Bruxelles. Grâce aux investissements de son premier fonds, Volta a participé à la création de 223 emplois depuis son existence fin 2014 jusqu’en septembre 2019, principalement des profils commerciaux et techniques comme des développeurs. Volta I compte plusieurs start-ups émergentes dans son portefeuille comme notamment à Bruxelles la proptech Nodalview et la fintech Keyrock.

« La phase de démarrage est une étape charnière dans la vie d’une entreprise qui travaille déjà depuis plusieurs mois au développement de son produit et doit initier la commercialisation de celui-ci tout en finançant sa croissance. Les investisseurs se montrent souvent frileux (et davantage dans le contexte actuel) à financer des projets qui débutent et qui doivent encore prouver la pertinence de leur business model. De par son expertise et son positionnement, Volta est un partenaire de taille pour remédier à cette situation », relève Pierre Hermant, CEO de finance&invest.brussels

Volta Ventures II vise à faciliter, d’une part, l’accès de start-ups à des sources de financements et d’autre part, leur démarrage et la mise sur le marché de leurs solutions innovantes au sein de filières porteuses pour le Bénélux. Les thèmes d’investissement du fonds (FinTech, InsurTech, EdTech, LegalTech et HRTech, proptech, AI, ML et marketingtech notamment) s’alignent avec la stratégie d’investissement de finance&invest.brussels.

« Depuis la création de Volta I en 2014, le paysage du venture capital a beaucoup évolué. En effet, un nouveau marché européen se dessine reposant sur deux grandes tendances. Premièrement, pour arriver en phase de SERIES A, la taille des tours de table est devenue plus grande et par conséquent il faut plus de temps aux entreprises pour atteindre cette étape. Ensuite, l’intérêt international de « megafonds » mondiaux pour les entreprises technologiques du Benelux est palpable, grâce notamment à la visibilité de success stories tech. Il est donc important de pouvoir compter sur des acteurs pour pouvoir soutenir le développement de toutes jeunes entreprises à potentiel. Dans cette optique, finance&invest.brussels constitue un investisseur de choix », souligne Frank Maene, Managing partner de Volta.