Evénements, projets, études

Actualités

image actualités

Pepibru fête ses 10 ans !

28 novembre 2019 | Catégorie : actus

Pepibru fête ses 10 ans !

COMMUNIQUE DE PRESSE
26 novembre 2019

Bruxelles, le 26 novembre 2019. A proximité immédiate de la Gare du Midi, le centre d’entreprises Pepibru, filiale de finance&invest.brussels, dédié aux secteurs de l’audiovisuel et des métiers créatifs célèbre son dixième anniversaire. L’occasion de mettre le focus sur cet incubateur bruxellois qui a hébergé, et continue d’accueillir, plusieurs « pépites » entrepreneuriales dont Kings of Comedy, Mosaert ou encore The sound of Belgium (VisualAntics). Plus d’une centaine de jeunes pousses ont pu naître au sein d’un terreau spécifique fertile au réseautage et aux synergies sectorielles, participant ainsi au développement économique local et à l’attractivité régionale.

pepibru ©David Plas
©David Plas

Situé rue Bara à Anderlecht, au sein d’un magnifique bâtiment industriel rénové de 14.000m² comprenant notamment des panneaux photovoltaïques en toiture, Pepibru met à disposition des jeunes entreprises des espaces de production de 22 à 100m². A ce jour, une quarantaine de sociétés y sont installées pour un total d’environ 200 emplois, sans compter tous les emplois indirects générés par l’activité événementielle. Depuis 10 ans, la pépinière a permis le déploiement de 100 sociétés et la création d’environ 350 emplois directs.

Constitué conjointement en 2009 par Brusoc, filiale finance&invest.brussels, Citydev et le Groupe Daoust (jusqu’en 2014) et rejoint par la Commune d’Anderlecht en 2016, le centre a pour mission de contribuer au développement économique des starters en favorisant les synergies entre les entrepreneurs installés, en assurant un accompagnement de leurs projets et en offrant des conditions optimales de travail « clé sur porte » à des tarifs avantageux. Plus de 8 entreprises sur 10 ont déjà collaboré sur certains projets avec d’autres starters du centre d’entreprises.

« Nous sommes convaincus de l’importance du rôle et de l’attractivité de Pepibru qui contribue à l’industrie créative de la Région. Parmi les huit centres d’entreprises publics régionaux*, son concept est basé sur l’échange d’idées, la créativité, l’esprit entrepreneurial dans des locaux adaptés porteurs d’énergie. Tout ça à Bruxelles pour mettre toutes les chances de son côté pour réussir son projet entrepreneurial dans le secteur de l’audiovisuel ou de la communication », relève Etienne-Jean Noël, Président du CA de Pepibru.

Pepibru ©David Plas
©David Plas

La centre veille à maintenir un taux d’occupation idéal et à optimaliser des actions et projets existants. Il enregistre actuellement une occupation de 90%, tout en assurant une rotation qui permet de continuer à accueillir de nouveaux starters.

« Ce dixième anniversaire, c’est surtout l’occasion de se féliciter du nombre d’entreprises, qui ont pu se lancer grâce à l’hébergement dont elles ont pu bénéficier à Pepibru. Car un centre d’entreprises, c’est bien plus que des briques. C’est un véritable écosystème qui joue un rôle essentiel d’émulation et d’accélérateur de réseau pour les jeunes entrepreneurs. Les projets audiovisuels et de communication qui sont nés à Pepibru en ont largement profité. À l’avenir, ils m’importent que ces écosystèmes s’inscrivent dans la transition écologique et solidaire que j’appelle de mes vœux », se réjouit la secrétaire d’État bruxelloise à la Transition économique, Barbara Trachte.

Quelques success stories au sein de Pepibru…

Dès son ouverture en 2009, Pepibru a accueilli une toute jeune boîte qui venait de se créer, Kings of Comedy, qui a largement contribué à créer la nouvelle scène de l’humour belge. Alex Vizorek, Kody, James Deano ou encore Dan Gagnon ont tous débuté dans les bureaux de Pepibru.

Pepibru a eu le plaisir d’accueillir le manager de Stromae, à l’époque où ce dernier commençait à se faire connaître… Et lorsque Stromae a lancé son label « Mosaert », c’est également là qu’il a installé ses bureaux avant de poursuivre son succès, toujours en Région de Bruxelles-Capitale

Pepibru a également cru en VisualAntics, une jeune société de production audiovisuelle qui était en train de réaliser « The sound of Belgium » qui a connu un succès phénoménal et dont le concept a été décliné en soirées, en édition de cds, en merchandising …

PEPIBRU, audiovisual &creative business factory www.pepibru.be

*Atelier des Tanneurs, Centre d’entreprises de Molenbeek, Dansaert, Euclides, La Lustrerie, M-Brussels Village, Village Partenaire et Pepibru

Evénements, projets, études

Actualités

image actualités

9.5 Ventures perce dans le corporate venturing et récolte 25 millions

25 novembre 2019 | Catégorie : actus

9.5 Ventures perce dans le corporate venturing et récolte 25 millions

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
25 novembre 2019

9.5 Ventures, un fonds de capital-risque spécialisé dans le « corporate venturing », clôture une augmentation de capital substantielle en seulement sept mois

Le fonds de capital-risque 9.5 Ventures clôture avec succès une augmentation de capital de 25 millions d’euros, la deuxième depuis sa création il y a deux ans.

9.5 Ventures, connu pour avoir créé les joint ventures The Park (avec Telenet) et Avail (avec Schoenen Torfs), est le premier fonds de capital-risque en Europe à créer des start-ups avec de grandes entreprises et à les lancer sur le marché – une activité qui porte le nom de « corporate venturing ». La formule séduit de plus en plus les entreprises belges et internationales, comme le démontre la rapidité avec laquelle 9.5 Ventures a su attirer des capitaux frais.

Les 25 millions proviennent d’entrepreneurs-investisseurs flamands connus, et notamment des véhicules d’investissement de Philippe Vlerick, de Thomas Leysen, de la famille Bostoen, avec la société d’investissement Algimo, et de Jo De Backer.

David Vlerick : « Le champ d’action de 9.5 Ventures, qui fait sortir de terre des entreprises tournées vers l’avenir pour les aider ensuite à se développer et à s’épanouir, est unique en son genre et promet de façonner un avenir extraordinaire de façon ciblée. D’autant qu’elle se double d’un modèle de partenariat avec des entreprises partageant les mêmes vues et qui apportent leurs connaissances, leur savoir-faire, leur réseau et un complément en termes de force de frappe ».

En outre, des investisseurs institutionnels injectent également des capitaux dans le fonds et notamment le holding public fédéral SFPI-FPIM, en tant que société d’investissement des autorités fédérales, ainsi que finance&invest.brussels, l’invest public bruxellois.

Matthieu De Posch (SFPI-FPIM) : « La SFPI-FPIM est convaincue par le caractère unique du fonds. Nous pensons que le mariage entre l’esprit d’entreprise et la rapidité d’un fonds de VC, combinés avec la force de frappe des grandes entreprises, peut générer des start-ups extraordinaires et à un tempo très rapide ».

Pierre Hermant (finance&invest.brussels) : « Le Corporate Venturing est un thème stratégique au sein de finance&invest.brussels. Nous soutenons sans réserve la vision et la méthodologie de 9.5 Ventures, qui joue sur les facteurs de réussite critiques pour permettre aux jeunes entreprises d’innover de façon concrète et entreprenante ».

9.5 Ventures implique également des « investisseurs actifs » dans le fonds et dans son fonctionnement. Ceux-ci investissent donc dans le fonds, mais siègent aussi activement dans les Conseils d’administration des start-ups fondées par 9.5 Ventures. Ils sont à la barre et préparent le nouveau management au déploiement vers le marché. Parmi les entrepreneurs de haut niveau attirés par cette formule figurent Jo Buekens (ex-Conteyor, ex-Indaver), Caspar Van Rhijn (Mediahuis) et Alex Brabers, ancien membre de la direction du Gimv.

Jo Buekens : « Construire quelque chose à partir de zéro en associant les points forts des grandes entreprises avec l’innovation, la flexibilité et l’esprit d’entreprise d’une start-up m’a paru d’emblée une formule promise à la réussite, et à laquelle j’ai bien volontiers apporté mon soutien ».

Caspar Van Rhijn : « Dès mon premier contact avec 9.5 Ventures, j’ai su que ce fonds répondait à un besoin réel du marché : un fonds de corporate venturing qui combine une méthodologie unique avec l’expérience d’investisseurs actifs qui mettent leur peau en jeu ».

Alex Brabers : « Le business model de 9.5 Ventures est unique et attrayant : la situation économique du fonds est influencée positivement par son rôle de cofondateur des nouvelles entreprises et grâce à sa coopération opérationnelle avec les grandes entreprises ».

« 75% des initiatives de corporate venturing dans les grandes entreprises connaissent l’échec »

Les choses vont vite pour 9.5 Ventures. Créé en 2017 par six entrepreneurs-investisseurs flamands, il a commercialisé depuis lors une méthodologie visant à fonder des corporate ventures en partenariat avec des grandes entreprises.

Ce choix, selon Pieter Van de Velde, General Partner de 9.5 Ventures, répond à un besoin clair du marché : « Les CEO des grandes entreprises sont constamment à la recherche de nouvelles façons d’innover, d’être là où on ne les attend pas et de prendre leur marché de vitesse. La recherche nous montre pourtant que 75 % de leurs initiatives en matière de corporate venturing connaissent l’échec. Notre méthodologie, qui s’appuie sur la structure d’un fonds, apporte la réponse adéquate, comme le démontrent les résultats positifs des projets The Park et Avail ».

Selon Pieter Van de Velde, 9.5 Ventures a su s’emparer d’une formule unique : « Ce qui distingue notre fonds, c’est qu’il construit et investit dans des joint ventures avec ces multinationales. 9.5 Ventures mise elle-même un euro pour chaque euro apporté par une entreprise. Cet engagement financier va de pair avec ce que nous appelons le fait de « mettre sa peau en jeu » : les investisseurs actifs entrent dans les Conseil d’administration des start-ups afin d’y coacher l’équipe de management qui vient de s’installer – et que nous recrutons ensemble ».

Et cet intérêt se manifeste aussi au niveau international. 9.5 Ventures confirme avoir déjà signé des « Memorandums of Understanding » en vue de fonder des joint ventures avec des multinationales renommées en Allemagne et aux Pays-Bas.

Mais selon Pieter Van de Velde, il n’y a aucune raison que les choses en restent là : « Nous travaillons avec de grandes multinationales ambitieuses dont le centre de décision se trouve en Europe. Dans le segment B2C, le FMCG, la vente au détail et l’entertainment, entre autres, sont prometteurs. Cela dit, notre méthodologie se révèle particulièrement adaptée aussi aux secteurs B2B, et les technologies pour le secteur de la construction et pour les RH semblent avoir beaucoup de potentiel ».

Deux projets phares : un concept de gaming VR et une plateforme d’e-commerce social

Entre-temps, les premiers projets d’investissement de 9.5 Ventures portent leurs fruits. The Park, une joint venture avec Telenet, propose des salles destinées aux jeux en réalité virtuelle (VR). Lancée en 2018 à Anvers, The Park compte déjà quatre filiales et beaucoup d’autres devraient suivre, comme le laissent entendre ses plans de croissance ambitieux. Le concept plaît non seulement aux consommateurs (plus de 60.000 visiteurs déjà depuis la création), mais se prête aussi aux sorties d’entreprise : environ un tiers des rentrées provient de clients B2B. En parallèle, The Park trace son sillon dans le domaine de la propriété intellectuelle avec le développement en interne de trois jeux jusqu’à présent.

John Porter, CEO de Telenet : « The Park est un pionnier dans l’avenir de l’entertainment, un domaine où tout acteur des télécoms se doit d’être actif ».

Avail, la plateforme d’e-commerce social pour les marques de mode émergentes et qui permet aux « curateurs » (influenceurs, amateurs de mode, etc.) de créer leur propre magasin virtuel, a été lancée en septembre dans le cadre d’une joint venture avec Schoenen Torfs. En deux mois, la plateforme peut déjà s’appuyer sur plus de 40.000 visiteurs uniques dont les activités sont déployées dans une quinzaine de pays. C’est surtout au Royaume-Uni que l’intérêt pour la formule est très marqué, puisque ce pays représente à lui seul quelque 40 % des interactions sur la plateforme.

Pieter Van de Velde, General Manager de 9.5 Ventures : « C’est remarquable : une start-up belge parvient dès son lancement à peser au niveau international, une performance que peu de « peers » avaient réussi jusque-là dans leur propre pays ».

À propos de 9.5 Ventures
9.5 Ventures est le premier fonds de capital-risque à se spécialiser dans le corporate venturing.
9.5 Ventures développe et investit dans des joint ventures en partenariat avec de grandes entreprises, mettant ainsi du corporate venture capital (CVC) à la disposition d’investisseurs privés. Elle gère actuellement plus de 25 millions d’euros de capital-risque.
Le leitmotiv de 9.5 Ventures est « hitting hard rather than hitting many ». Dans les trois à cinq ans à venir, le fonds sélectionnera et lancera une dizaine de corporate ventures.

https://ninepointfive.vc/home
Pieter Van de Velde, General Manager de 9.5 Ventures : pieter@ninepointfive.vc

Evénements, projets, études

Actualités

image actualités

WHITE FUND, nouveau fonds medtech belge, lève 20 Millions €

4 novembre 2019 | Catégorie : actus

WHITE FUND, nouveau fonds medtech belge, lève 20 Millions €

COMMUNIQUE DE PRESSE
4 novembre 2019

Liège, le 4 novembre. WHITE FUND est un nouveau fonds belge d’investissement privé early-stage entièrement dédié au secteur du medical device. La surface financière de WHITE FUND est de 20 millions €. Objectif : financer une dizaine des projets medtech les plus prometteurs en Belgique.

Le medtech, secteur mettant les sciences de l’ingénieur au service du monde médical, est en plein essor depuis quelques années. Il vise à impacter positivement le domaine des soins de santé grâce à des instruments, logiciels, implants ou équipements présentant une valeur ajoutée à différents niveaux : aide au diagnostic, solutions thérapeutiques, facilitation de la pratique médicale, optimisation du trajet de soins du patient, …

L’idée de créer WHITE FUND vient d’un constat fait par Joanna Tyrekidis et Benoit Fellin, spécialisés dans l’accompagnement et le financement de start-ups technologiques, et responsables d’investissements chez Noshaq (ex-Meusinvest) : il a de la demande pour un fonds privé structuré et structurant capable de soutenir les phases de développement précoces des projets medtech.

« Les entreprises du medtech ont un cycle de vie et une réalité économique propres, avec des enjeux, notamment régulatoires, dont il faut tenir compte très en amont, dès la structuration du projet. Au-delà du financement, nous voulions donc développer un projet qui réponde plus largement aux faiblesses identifiées et généralement communes à ces entreprises et à ce stade de développement. »

Après avoir challengé l’idée auprès d’entrepreneurs reconnus du domaine, ils démarrent leur levée de fonds en octobre 2018. Leur objectif : mobiliser d’importants partenaires financiers belges mais aussi des partenaires métier offrant des accès aux experts du secteur des soins de santé et aux praticiens, pour offrir une valeur ajoutée importante aux sociétés participées.

Douze mois plus tard, WHITE FUND est né avec un premier closing à 20 millions €. Un fonds où l’on retrouve parmi les investisseurs : Marc Nolet, SFPI-FPIM, Invest For Jobs, finance&invest.brussels, Noshaq, Ogeo Fund, Solidaris et le CHU de Liège. WHITE FUND ambitionne de lever 10 millions € complémentaires dans les mois qui viennent.

Concrètement, WHITE FUND investira dans 2 à 3 dossiers par an pendant 5 ans, à hauteur de 2 à 3 millions € par projet en 2 à 3 tours de financement. Le périmètre géographique d’investissement sera la Belgique, sans exclure la possibilité d’opportunités dans les zones limitrophes. Les sociétés ciblées sont des sociétés « early-stage », disposant au minimum d’un proof of concept de leur technologie et d’indicateurs objectifs de traction marché. Une quinzaine de projets sont actuellement à l’étude dans les domaines de l’imagerie médicale, de la cardiologie ou encore de la détection des problèmes respiratoires.

L’objectif de WHITE FUND consiste véritablement à soutenir les étapes de pré-commercialisation des projets et le démarrage des ventes, avec un objectif de sortie à 5-7 ans. Les demandes d’investissement seront analysées et suivies par un comité de sélection qui regroupera des experts du medtech et de l’investissement. Une équipe de professionnels aux profils et expériences complémentaires.

WHITE FUND est un fonds belge, qui revendique son caractère national. La Belgique possède des compétences extrêmement fortes dans ce domaine avec des ingénieurs et des écoles d’ingénieur de haut niveau, une qualité de soins élevée, des médecins spécialistes et chirurgiens de renommée internationale, des centres d’excellence pour les études cliniques liées aux nouvelles technologies, un tissu substantiel de PMEs et une présence historique de big players dans le domaine. « Nos actionnaires investissent dans un fonds spécialisé avec, au-delà d’un espoir de rendement financier, des attentes en termes de structuration d’un écosystème fort et de retombées en matière de création d’emplois », concluent les initiateurs du projet.
Le conseil d’administration du fonds, en cours de constitution, sera présidé par un administrateur indépendant démontrant une expérience significative dans le domaine de la santé.

http://whitefund.be/

Coordonnées de contact
Joanna Tyrekidis – j.tyrekidis@whitefund.be – 0473/84.12.51
Benoit Fellin – b.fellin@whitefund.be – 0473/84.11.59

À propos de Noshaq
Noshaq est le partenaire financier de référence pour la création et le développement des PME en région liégeoise. Au fil des ans, Noshaq a développé une gamme de véhicules de financement adaptés aux besoins et aux tendances du marché et à sa stratégie. Chaque service offert par Noshaq (capital – prêt – leasing) est toujours déterminé en fonction des exigences et des besoins du propriétaire-investisseur. L’objectif est toujours d’avoir un effet de levier sur le développement de l’entreprise.
https://www.noshaq.be/

À propos de finance&invest.brussels
Finance&invest.brussels est une entreprise publique bruxelloise. Elle facilite et complète la chaîne de financement des entreprises créatrices de valeur en Région bruxelloise. Comment ? En apportant des solutions concrètes aux besoins financiers des entrepreneurs, aux moments-clés de leur existence : création, développement, innovation, internationalisation, transition environnementale, reprise-transmission.
https://www.finance.brussels/

À propos d’Ogeo Fund
Ogeo Fund, premier OFP (Organisme de Financement de Pensions) multi-employeurs du premier pilier en Belgique, assure la gestion administrative, financière et comptable des engagements de pension pour plus de 4.200 bénéficiaires de rente, actuels ou futurs, issus de ses huit entreprises d’affiliation.
http://www.ogeofund.be/

À propos de Invest For Jobs
Invest For Jobs (IFJ) est un fonds d’investissement privé créé fin 2015 par les partenaires sociaux du secteur du métal et de la technologie et doté d’un capital de 100 millions d’euros. Il s’agit du seul fonds d’investissement à gestion paritaire en Belgique, dont l’objectif est avant tout social : « un rendement financier raisonnable pour un profit social élevé » ! IFJ s’adresse aux entreprises belges, non cotées et dont l’activité / le projet a un impact positif sur l’emploi en Belgique. Le soutien financier se veut à long terme, via une participation en actions ou un prêt.
https://investforjobs.be

À propos de SFPI-FPIM
La SFPI (Société Fédérale de Participations et d’Investissement) est le bras financier de l’autorité fédérale qui a, entre autres missions, pour objectif de soutenir la croissance et le développement du tissu économique en Belgique. Elle a identifié plusieurs secteurs d’intervention au sein desquels figure l’innovation dans le secteur des soins de santé. Elle investit tant en direct (IBA, Istar, PDC*Line Pharma…) qu’au travers de fonds d’investissement (Newton Bio Capital, Fund+ et QBIC…), soit au travers de prises de participations, soit de prêts. La SFPI est investie dans plus de 30 entités actives dans le secteur de la santé et ce, pour un montant de plus de 130 millions EUR.
http://www.sfpi-fpim.be

FAQBOT

Introduire une demande

Bonjour, quel est le montant total recherché?