11 juin 2020 | Catégorie : actus COVID-19

COVID-19 | Prêt RECOVER : Un microcrédit à taux réduit


Un nouveau prêt de trésorerie pour soutenir la petite entreprise impactée par la crise actuelle et pour l’aider à repartir dans de meilleures conditions

COMMUNIQUE DE PRESSE 11 juin 2020

Bruxelles, 11 juin 2020. Dans le cadre des mesures économiques d’urgence décidées par le Gouvernement bruxellois, finance&invest.brussels, via sa filiale Brusoc, lance le prêt « RECOVER » à un taux avantageux destiné à soutenir exclusivement la trésorerie des très petites sociétés, des indépendants et des entreprises sociales impactées par les graves conséquences de la crise du Coronavirus. Créatrice d’emplois directs locaux et non-délocalisables, la micro-entreprise constitue une partie essentielle du tissu socio-économique bruxellois. Cependant, en raison de son fonctionnement et de sa structure financière, elle est aujourd’hui fragilisée et vulnérable. Le nouveau prêt d’urgence lui permettra de diminuer les tensions de sa trésorerie et de favoriser le redémarrage de ses activités économiques, et aussi de lui éviter une éventuelle faillite.

A la différence de grandes sociétés, la micro-entreprise est très souvent sous-capitalisée, fonctionne avec une trésorerie à flux tendu et évolue dans un environnement concurrentiel, ce qui impacte fortement ses marges et sa rentabilité.


La crise pourrait détruire un nombre important de petites sociétés et les faillites seront d’autant plus nombreuses si elle se prolonge.
C’est pourquoi, pour les aider à passer le cap de la crise et multiplier les chances de succès, Brusoc, le pôle au sein de finance&invest.brussels dédié à la microfinance, met en place le prêt d’urgence RECOVER. Ce financement permettra d’assurer la reconstitution du fonds de roulement, l’acquisition de stocks ou encore le paiement d’arriérés. Concrètement, le financement octroyé est de maximum 15.000 € à un taux d’intérêt de 1,75% sur une période maximale de 3 ans. Aucun nouvel apport propre n’est exigé. Le prêt est donc exclusivement destiné à alimenter le besoin en trésorerie de la micro-entreprise.


« En tant qu’acteur public, il est nécessaire de contribuer à la relance de l’activité économique en proposant des outils de financement adaptés et également de redoubler d’efforts pour éviter que le tissu socio-économique bruxellois ne s’effrite avec son lot de drame humain. Un risque de faillite en cascade est bel et bien possible si la crise se prolonge dans le temps avec une conséquence dramatique pour de nombreux indépendants, mais également pour l’économie régionale dans son ensemble portée en grande partie par des très petites entreprises, elles-mêmes pourvoyeuses d’emplois directs locaux et non-délocalisables », souligne Pierre Hermant, CEO de finance&invest.brussels

Le prêt RECOVER offre la possibilité de gagner du temps pour le maintien de l’activité d’un public spécifique d’entrepreneurs présentant plusieurs atouts : une grande flexibilité, une grande adaptation à des situations précaires, une capacité à se réinventer voire à innover, et un esprit d’entreprendre déterminé. Des avantages considérables en période de doute pour avancer et trouver les ressources nécessaires malgré tout.
Les Pouvoirs Publics jouent un rôle primordial dans le soutien apporté à toutes ces micro-entreprises en difficulté par la mise en place notamment de mesures concrètes adaptées à leur réalité dans leur grande diversité.

« Malgré les dispositifs de garantie fédérale et régionale, certaines petites entreprises, indépendants et entreprises sociales ne peuvent bénéficier d’un crédit bancaire pour faire face à leurs besoins de trésorerie. Ce nouveau prêt à taux réduit, proposé par Brusoc est dès lors un complément essentiel des mesures régionales en vue de soutenir nos acteurs économiques », explique Barbara Trachte, Secrétaire d’Etat à la Transition économique.

Concrètement, l’entreprise intéressée est invitée à se manifester par e-mail à covidbrusoc@hub.brussels. En retour, un conseiller financier de hub.brussels l’aide à rassembler les documents nécessaires, analyse son dossier et vérifie la faisabilité de la demande en fonction des critères d’attribution. Plus d’infos https://hub.brussels/fr/blog/covid-19-pret-urgence-pour-les-tpe-bruxelloises/


Le défi reste de taille pour les semaines et mois – voire années – à venir. Même si beaucoup d’incertitudes règnent quant à l’avenir, il importe de continuer à enrayer les effets dévastateurs de la pandémie de Covid-19 sur l’activité des micro-entreprises.
Des mesures spécifiques, comme le nouveau prêt de trésorerie, sont vitales afin d’éviter, autant que faire se peut, le maximum de faillite et les pertes d’emploi. Elles peuvent de surcroît favoriser la relance et les aider à repartir dans de meilleures conditions.

Dans ce contexte dense, finance&invest.brussels, avec l’appui du Gouvernement bruxellois, renforce son pôle Brusoc par l’engagement de deux personnes supplémentaires pour poursuivre son accompagnement financier adapté.

A propos de Brusoc

Au sein de finance&invest.brussels, Brusoc propose des produits financiers ciblant prioritairement les personnes physiques, les très petites entreprises (TPE), les entreprises sociales, les coopératives ou encore certaines asbl. L’intervention financière varie de 2.500€ à 100.000€ sous forme de prêt tandis que les interventions en capital sont de maximum 150.000€. Brusoc a démarré ses activités en 2001 dans le cadre de la programmation Objectif II (2000-2006) du Fonds européens de Développement régional (FEDER). Son travail a été reconnu à maintes reprises et a ainsi été reconduit lors de la programmation FEDER 2007-2013 et celle de 2014-2020.
Actuellement, afin de stimuler l’entrepreneuriat bruxellois, sa création et son développement, Brusoc propose 4 produits financiers spécifiques et adaptés : OPEN UP, RISE UP, COOP US et CITIZ US www.finance.brussels/nos-solutions/#tpe