23 janvier 2020 | Catégorie : actus

screen.brussels confirme son envol

Communiqué de presse
Janvier 2020

Bruxelles, le 23 janvier 2020 : Le pôle régional de l’audiovisuel screen.brussels renforce son rôle de moteur pour l’ensemble des besoins du secteur grâce à ses quatre services d’accompagnement et de financement conjugués. Une stratégie payante depuis sa création en 2016. Destiné à soutenir ce secteur innovant et à faire de Bruxelles un endroit incontournable en la matière, screen.brussels affiche des résultats 2019 stimulants : soutien à plus d’une centaine d’entreprises dans leur développement et leur internationalisation (25 missions en 2019), investissement dans 31 projets (films, séries, documentaires, animation, web etc.) à hauteur de 3 millions € pour 37 millions € de dépenses générées, et accompagnement de 1311 jours de tournages sur le territoire régional.

Investir dans le contenu

Sur les 63 dossiers reçus, le screen.brussels fund a sélectionné 31 projets qui ont généré 37 millions d’euros de dépenses audiovisuelles structurantes.Ces productions sont portées à 50 % par des des réalisateurs.trices et 90 % par des producteurs.trices bruxellois.es. Soulignons le soutien aux jeunes réalisateurs.trices belges dans des projets tels que Carpe Diem, Une vie démente, Loser Revolution, Spaceboy Petit Samedi, La théorie du Y Saison 2, Chasse à l’homme, La Belge Collection, Lilith en de Gebroeders Schimm … Et de préciser que 26 % sont réalisés et42 % produits par des femmes.

Répartition des projets : longs métrages (42%), séries télévisées (21%) et documentaires (19) suivi par les films d’animation (13%), une collection de courts métrages (3%) et une web série (3%). On note aussi la consolidation de la Brussels Animation Valley avec 4 longs métrages (Bigfoot Superstar, Titina, Heart of a Tower et Le Tour du Monde en 80 jours) et 3 grands projets ciblés pour le public néerlandophone : Hoodie, Lilith en de Gebroeders Schimm, Undercover.

Rudi Vervoort, Ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale relève : « Au vu de ces résultats, l’action combinée des différents services de screen.brussels démontre l’utilité d’avoir un référent unique comme soutien au secteur, tant pour la Belgique que pour l’international. L’objectif initial de fédérer tous les services régionaux concernés par le développement de l’industrie audiovisuelle, et de joindre les efforts pour une plus grande efficacité est pleinement atteint. Le Bilan 2019 nous prouve que nous menons une stratégie répondant aux besoins du secteur, » souligne M. Rudi Vervoort, Ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale.

Conjuguer accompagnement et innovation

Le screen.brussels cluster, qui réunit plus de 160 sociétés audiovisuelles bruxelloises, a renforcé son rôle de structuration économique de l’écosystème audiovisuel régional. Bénéficiant des ressources et des servicesde hub.brussels, le cluster a offert plus de 100 accompagnements individuels. Parmi celles-ci, 3 sociétés audiovisuelles à fort potentiel (Demute, NTTRB, Himeta) ont été intégrées dans le programme entrepreneurial régional MY BUSINESS PASS*.

Barbara Trachte, Secrétaire d’Etat bruxelloise en charge de la Transition économique déclare : « Le soutien des pouvoirs bruxellois à l’industrie culturelle et créative est essentiel au moins à double titre. D’une part parce qu’il s’agit d’un secteur économique important pour Bruxelles. D’autre part parce que la culture fait lien dans notre société et, à ce titre, n’a pas toujours comme objectif d’être rentable. Je me réjouis donc que la Région, via screen.brussels soit un véritable moteur au service des différents métiers de l’audiovisuel, qui, à leur tour divertiront et instruiront de nombreux Bruxelloises et Bruxellois. »

Par ailleurs, grâce à son réseau étendu de partenaires belges et internationaux, ainsi qu’au développement de ses outils et services de soutien : 25 missions – marchés (MipCOM, MIPTV, New Images, Sunny Side of the Doc, Série Mania, et Gamescom notamment) et festivals (Berlin, Cannes, Venise, Toronto, SXSW,…) – ont été organisées à l’international.

Pascal Smet, Secrétaire d’Etat bruxellois en charge des Relations européennes et internationales souligne : “Dans les années à venir, je veux faire beaucoup d’efforts dans le secteur audiovisuel bruxellois. Notre capitale est le plus grand pôle médiatique de Belgique. Près de la moitié des médias belges ont leur siège à Bruxelles. Une belle occasion de mettre Bruxelles sous les feux de la rampe au niveau national et international, littéralement. Avec des films et séries qui ont remporté des prix tels que « De Jonge Ahmed » et « Les Misérables », nous prouvons que la capitale est un endroit idéal pour lancer des projets audiovisuels qui ont également du succès en dehors de la Belgique. screen.brussels est un acteur important à cet égard pour guider toutes ces sociétés en Belgique et à l’étranger. Grâce à une politique cohérente, nous allons également anticiper ensemble les nouvelles tendances dans le secteur, comme l’ e-sports. Ou même des décisions politiques comme Brexit. Nous y parvenons, par exemple, en déployant des efforts supplémentaires dans une campagne qui attire les médias du Royaume-Uni à Bruxelles. Notre capitale possède ce savoir-faire et, année après année, le nombre de sièges de médias y augmentera. C’est le but. ”

En 2019, le cluster a orienté son accompagnement sur 3 axes innovants : le développement de nouveaux business model (coopérative, économie circulaire, entreprenariat social…); le développement de nouvelles écritures/nouveaux formats de contenus (podcast, branded content, clip-vidéo, art numérique, technologies immersives, livre numérique); et enfin, le développement et le financement des technologies innovantes liées à l’audiovisuel (process, hardware, software…). Le secteur du jeu vidéo a également fait l’objet d’un soutien spécifique. En travaillant conjointement avec les fédérations du jeu vidéo des autres régions, le cluster a contribué à l’extension du Tax Shelter au jeu vidéo.

Accueillir les tournages, et penser durable

Vous avez croisé des caméras en vous promenant à Bruxelles cette année ? C’est normal car en 2019, la région a accueilli 1311 jours de tournage. Dont 51 grands projets – films et séries. La screen.brussels film commission, dont le rôle est de faciliter les tournages et d’accompagner les équipes, relève que les projets se répartissent sur les différentes communes bruxelloises de manière plus harmonieuse, aplanissant la tendance à se concentrer sur le seul territoire de Bruxelles-ville.

Par ailleurs, soutenir les tournages permet de sensibiliser à la responsabilité écologique de cette activité. C’est pourquoi, deux productions ont bénéficié d’un accompagnement global en la matière, tandis que plusieurs dizaines d’autres se sont vu offrir des facilités dans la gestion des déchets et la distribution de gourdes réutilisables.

Renforcer la stratégie d’investissement

En 2019, screen.brussels business, ligne de financement logée au sein de finance&invest.brussels, a financé 5 entreprises à hauteur de près de 500.000 €. Depuis la création de la filière bruxelloise audiovisuelle, son département business a investi près de 2.500.000 € dans des entreprises audiovisuelles bruxelloises. L’industrie créative constitue l’un des cinq thèmes prioritaires de la stratégie d’investissement du pôle de financement public régional afin de soutenir le développement de l’économie bruxelloise. En effet, en investissant dans le futur des médias, l’industrie créative et les loisirs, finance&invest.brussels soutient un secteur déjà bien lancé, dont l’expansion justifie d’y poursuivre ses efforts.

Contact

Noël Magis
screen.brussels fund
+32.475.40.93.11
nmagis@screen.brussels

Pierrette Baillot
screen.brussels film commission
+32.2.548.04.55
pbaillot@screen.brussels

Baptiste Charles
Cinéma, Télévision, Séries, Animation
screen.brussels cluster
bcharles@screen.brussels

Marine Haverland
VR/AR, Gaming, Webseries, Interactif
screen.brussels cluster
mhaverland@screen.brussels

Mélusine Baronian
screen.brussels business
+32.2.548.22.11
m.baronian@finance.brussels

about screen.brussels
Sous une marque unique créée en 2016, screen.brussels rassemble 4 services de soutien à la filière bruxelloise audiovisuelle :

1. le financement de productions qui effectuent une partie de leurs dépenses en Région de Bruxelles-Capitale (screen.brussels fund) ;
2. l’accompagnement d’entreprises dans leur création, leur croissance et leur développement international (screen.brussels cluster, géré par hub.brussels) ;
3. la délivrance d’autorisations et le soutien logistique au tournage (screen.brussels film commission, géré par visit.brussels)
4. le financement structurel d’entreprises audiovisuelles en croissance (screen.brussels business géré par finance&invest.brussels).

Plus d’information sur https://screen.brussels

*MY BUSINESS PASS-Fruit d’un partenariat public–privé, MY BUSINESS PASS couvre l’ensemble des grands challenges de l’entrepreneuriat et propose des outils, des conseils, du réseautage, du testing, des programmes d’accélération, à des entreprises bruxelloises à hauts potentiels.